Discover millions of ebooks, audiobooks, and so much more with a free trial

Only $11.99/month after trial. Cancel anytime.

Contes et Facéties d'Arlotto
Facéties: suivi de : Un vieillard doit-il se marier ? - Les bains de Bade
Ebook series2 titles

Sur les pas de Nasr Eddin

Rating: 0 out of 5 stars

()

About this series

Avertissement : Libre à vous de choisir des fac-similés de piètre qualité ; le présent ouvrage a été entièrement recomposé, revu, corrigé et annoté au besoin, l'orthographe modernisée, car déchiffrer et interpréter ralentit et gâche le plaisir de lire ; bref, tout a été fait pour rendre votre lecture plus accessible et agréable, et à un prix équivalent, sinon moins cher par rapport à l'existant.
En français moderne, non inclusif, pour une lecture plus facile et agréable. Arlotto Mainardi nait à Florence le 25 décembre 1395. On le retrouve parfois sous le nom de Pievano ou Piovano Arlotto. Son père, Jean Mainard, originaire du canton de Mugello, lui donna comme unique prénom celui d'Arlotto, qui signifie glouton, malpropre.
Après de bonnes études, il travailla dans le commerce de la laine, avant de s'en détourner et devenir prêtre à 28 ans (vers 1424-25). Il obtint une cure dans l'évêché de Fiésole, où il restera pratiquement tout le reste de sa vie. Un an avant sa mort (survenue le 26 décembre 1484), il résigna son bénéfice et se retira à l'hospice.
Il voyagea beaucoup : Flandres, Angleterre, Naples, Provence, etc. Son humeur enjouée, ses souvenirs de voyage, son bon sens le faisaient rechercher en bonne compagnie.
Ultime plaisanterie, il fit graver sur sa tombe : "Cette sépulture, le curé Arlotto se l'est fait faire pour lui et pour toutes personnes qui voudront s'y loger".
LanguageFrançais
Release dateJul 13, 2021
Contes et Facéties d'Arlotto
Facéties: suivi de : Un vieillard doit-il se marier ? - Les bains de Bade

Titles in the series (2)

  • Facéties: suivi de : Un vieillard doit-il se marier ? - Les bains de Bade

    Facéties: suivi de : Un vieillard doit-il se marier ? - Les bains de Bade
    Facéties: suivi de : Un vieillard doit-il se marier ? - Les bains de Bade

    Avertissement : Libre à vous de choisir des fac-similés de piètre qualité ; le présent ouvrage a été entièrement recomposé, revu, corrigé et annoté au besoin, l'orthographe modernisée, car déchiffrer et interpréter ralentit et gâche le plaisir de lire ; bref, tout a été fait pour rendre votre lecture plus accessible et agréable, et à un prix équivalent, sinon moins cher par rapport à l'existant. En français moderne, non inclusif, pour une lecture plus facile et agréable. Le Pogge (1380-1459) est, entre autres, un auteur humaniste du Quattrocento, en pleine Renaissance italienne. On trouvera dans cet ouvrage, outre ses 273 Facéties, la reproduction d'une de ses lettres décrivant les moeurs aux Bains de Bade, ainsi qu'un dialogue à l'occasion de son mariage tardif avec une jeunesse de 18 ans : Un vieillard doit-il se marier? Le rapport entre Pogge et Nasr Eddin Hodja ? Si le personnage réel de Nasr Eddin Hodja a vécu entre 1208 et 1284 en Turquie, des mentions dans le Mathnawï de son contemporain et ami Djalâl ad-Dîn Rûmî concernent un Djuha, un de ses nombreux avatars, colportés par la tradition orale jusqu'à nos jours. Comme pour l'oeuf et la poule, lequel précéda l'autre ? si on retrouve en Nasr Eddin des Fables de Phèdre, de Babrios, qui lui sont antérieurs, comme le recueil de Philogelos (chez le même éditeur), on retrouve également des Fables issues des Hécatomythia d' Anbstémius (1440-1508). Bien malin donc qui saurait se prononcer avec certitude. Je ne m'y aventurerai pas, relevant simplement que si Nasr Eddin fait partie du folklore oral, qui lui a permis de perdurer et prospérer jusqu'à nos jours, même en Anglophonie, les auteurs mentionnés, quant à eux, ont eu le mérite de fixer ces histoires dans le temps.

  • Contes et Facéties d'Arlotto

    Contes et Facéties d'Arlotto
    Contes et Facéties d'Arlotto

    Avertissement : Libre à vous de choisir des fac-similés de piètre qualité ; le présent ouvrage a été entièrement recomposé, revu, corrigé et annoté au besoin, l'orthographe modernisée, car déchiffrer et interpréter ralentit et gâche le plaisir de lire ; bref, tout a été fait pour rendre votre lecture plus accessible et agréable, et à un prix équivalent, sinon moins cher par rapport à l'existant. En français moderne, non inclusif, pour une lecture plus facile et agréable. Arlotto Mainardi nait à Florence le 25 décembre 1395. On le retrouve parfois sous le nom de Pievano ou Piovano Arlotto. Son père, Jean Mainard, originaire du canton de Mugello, lui donna comme unique prénom celui d'Arlotto, qui signifie glouton, malpropre. Après de bonnes études, il travailla dans le commerce de la laine, avant de s'en détourner et devenir prêtre à 28 ans (vers 1424-25). Il obtint une cure dans l'évêché de Fiésole, où il restera pratiquement tout le reste de sa vie. Un an avant sa mort (survenue le 26 décembre 1484), il résigna son bénéfice et se retira à l'hospice. Il voyagea beaucoup : Flandres, Angleterre, Naples, Provence, etc. Son humeur enjouée, ses souvenirs de voyage, son bon sens le faisaient rechercher en bonne compagnie. Ultime plaisanterie, il fit graver sur sa tombe : "Cette sépulture, le curé Arlotto se l'est fait faire pour lui et pour toutes personnes qui voudront s'y loger".

Author

Le Pogge Florentin

Gian Francesco Poggio Bracciolini (dit en Français Le Pogge - Florentin) est né à Terranuova en Toscane en 1380. Issu d''une famille de souche ancienne, possédant armoiries, le jeune Poggio va à Florence, à 18 ans, suivre des cours de latin auprès de Jean de Ravenne, un disciple et familier de Pétrarque. Il y ajoute le grec auprès de Chrysoloras, fraîchement débarqué de Byzance, ainsi que la langue hébraïque, où il rencontra Niccolo Niccoli. A 22 ans, il se rend à Rome, où il entre au service du Pape Boniface IX. Promu secrétaire particulier, il officiera sous Jean XXIII ainsi que de ses successeurs. Fouillant les bibliothèques monastiques, il y découvrit quelques pépites qu'il traduisit. En 1415, pour se reposer, il fréquente les bains de Bade, d'où il écrit à son ami Niccoli la lettre que l'on trouvera reproduite ici. Après un court exil à Winchester, il rentre à Rome, où il note les anecdotes échangées entre collègues, qui lui fourniront la matière première de ses délicieuses FACETIES. Enfin, prenant sa retraite vers 55 ans, il épouse une jeune fille de bonne famille âgée de 18 ; ce qui suscitera le dialogue de : UN VIEUX DOIT-IL SE MARIER ? Il meurt en 1459.

Related to Sur les pas de Nasr Eddin

Related ebooks

Classics For You