Discover this podcast and so much more

Podcasts are free to enjoy without a subscription. We also offer ebooks, audiobooks, and so much more for just $11.99/month.

Pourquoi le Concorde s'allongeait-il en vol ?

Pourquoi le Concorde s'allongeait-il en vol ?

FromChoses à Savoir


Pourquoi le Concorde s'allongeait-il en vol ?

FromChoses à Savoir

ratings:
Length:
3 minutes
Released:
May 8, 2023
Format:
Podcast episode

Description

Voilà 54 ans, le 2 mars 1969, le Concorde se lançait dans son premier vol d'essai. Cet appareil longiligne, à la silhouette fuselée, volera jusqu'en 2003.

Parmi les caractéristiques du Concorde, qui le distinguaient d'autres avions commerciaux, on peut noter son allongement en vol. En effet, si l'appareil au sol mesurait 62,19 m, il pouvait s'étirer en vol de 2 à 50 cm supplémentaires.

Comment expliquer un tel phénomène ? A priori, on pourrait croire que cet allongement était dû au nez de l'avion. En effet, les ingénieurs avaient doté le Concorde d'un nez basculant.

Au décollage comme à l'atterrissage, ce nez se repliait, ce qui permettait au pilote d'avoir une vue entièrement dégagée sur la piste. Une fois en vol, le nez de l'avion se relevait, pour se placer dans le prolongement de l'appareil. Mais cette particularité est sans rapport avec l'allongement du Concorde en vol.

En effet, cet étirement de l'avion en vol est dû à la dilatation de certains matériaux, celle-ci provenant de la chaleur. Ce qui, à première vue, peut paraître étonnant.

En effet, on sait que la température s'abaisse fortement avec l'altitude. Ainsi, quand le Concorde atteignait son altitude de croisière de 60.000 pieds, soit 18.290 mètres, il faisait -57°C à l'extérieur.

Comment, dans ces conditions, parler d'un phénomène dû à la chaleur ? L'explication réside dans la vitesse de l'appareil. Chacun sait, en effet, que le Concorde était un avion supersonique, capable de voler à mach 2,02, soit 2.350 km/h, ce qui était sa vitesse de croisière.

Or, à une telle vitesse, la température de la carlingue pouvait rapidement monter à quelque 130°C. De quoi allonger l'avion de quelques dizaines de centimètres, cet étirement, souvent de 20 cm à mach 2, variant selon la vitesse de l'appareil. Un phénomène qui ne compromettait nullement la sécurité des passagers.

Une fois revenu au sol, l'avion retrouvait sa taille normale. Cette dilatation des matériaux cessait d'ailleurs de se manifester dès que la vitesse de l'appareil redescendait au-dessous de celle du son.


Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices
Released:
May 8, 2023
Format:
Podcast episode

Titles in the series (100)

Developpez facilement votre culture generale avec une nouvelle chose a savoir par jour !