Discover this podcast and so much more

Podcasts are free to enjoy without a subscription. We also offer ebooks, audiobooks, and so much more for just $11.99/month.

UnavailableEHPAD : ENCORE DES RÉVÉLATIONS… – 25/01/23
Currently unavailable

EHPAD : ENCORE DES RÉVÉLATIONS… – 25/01/23

FromC dans l'air


Currently unavailable

EHPAD : ENCORE DES RÉVÉLATIONS… – 25/01/23

FromC dans l'air

ratings:
Length:
63 minutes
Released:
Jan 25, 2023
Format:
Podcast episode

Description

EXPERTS
Pascal CHAMPVERT
Président de l’Association des directeurs au service des personnes âgées
DR PATRICK PELLOUX
Médecin urgentiste au SAMU de Paris - Président de l’AMUF
SOAZIG QUÉMÉNER
Rédactrice en chef du service politique - « Marianne »
ÈVE ROGER 
Journaliste, spécialiste des questions de société
Il y a un an, les révélations de Victor Castanet et de son livre « Les Fossoyeurs » sur le groupe Orpea avaient suscité une véritable déflagration. On y découvrait la part d’ombre des Ehpad d'Orpea : les couches et la nourriture rationnées, les patients mal soignés et délaissés, le personnel en sous-effectif ainsi qu’une gestion « contestable de l'argent public ». Un an plus tard, le journaliste, qui a depuis reçu le prix Albert Londres, publie ce mercredi en version poche une nouvelle édition de son livre, augmentée de dix chapitres, sur les coulisses de l'enquête et les pressions subies avant sa parution.
 
L’occasion de revenir sur ce scandale, centré au départ sur Orpea, mais qui a ébranlé l’ensemble du secteur des maisons de retraite, privées, associatives ou publiques. Et de s’interroger : qu’est-ce que les révélations ont changé ? Comment l’encadrement et la gestion des Ehpad ont-ils évolué ?
 
Vendu à près de 170 000 exemplaires, la première édition du livre a bouleversé l’opinion publique. Les langues se sont déliées, les témoignages se sont multipliés sur les conditions de vie dans les maisons de retraite. Le « système Orpea », comme l’a défini Victor Castanet, est aujourd’hui entre les mains des juges et l’onde de choc politique n’est pas terminée, même si plusieurs mesures ont été décidées par l’exécutif, notamment en matière de contrôle. Ainsi alors qu’auparavant les établissements étaient inspectés tous les vingt ans, le gouvernement a ordonné le contrôle, sous deux ans, de l’intégralité des 7 500 Ehpad de France. Au 31 décembre 2022, environ 1 400 avaient déjà été inspectés - ou étaient en cours d’inspection.
 
Néanmoins si la fréquence des contrôles a augmenté, se pose aussi la question de leur qualité. La Défenseure des droits regrette dans un rapport publié le 16 janvier dernier, « qu’il n’existe toujours pas de référentiel commun comme base de contrôle ». L’association Fnadepa, qui regroupe quelque 1.200 directeurs d’Ehpad, dit de son côté craindre que dans la plupart des cas, les contrôleurs se contentent « des documents comptables et administratifs envoyés par mail par les directeurs ».
En parallèle des inspections, le gouvernement a annoncé mardi 24 janvier, le lancement d’une plateforme numérique pour recueillir les signalements de maltraitances en Ehpad. Selon le ministre des Solidarités Jean-Christophe Combe, « l’objectif est de libérer la parole, que les signalements soient plus simples et faire en sorte qu’ils soient pris en considération ». Un décret paru en avril dernier a par ailleurs obligé les établissements à plus de transparence quant à leurs prestations et leur gestion des sommes facturées aux résidents. Pour autant, « la transparence ne fait pas forcément la qualité », a expliqué à l’AFP Annabelle Vêques de l’association Fnadepa.
 
D’autant que demeure au cœur de la crise des Ehpad, la question du manque d’effectifs. Dans son rapport de janvier, la Défenseuse des droits a tiré une nouvelle fois la sonnette d’alarme sur les « atteintes » aux droits fondamentaux et la « maltraitance » des personnes âgées en Ehpad, estimant que la réponse des pouvoirs publics n’était « pas à la hauteur ». « La présence humaine - mesurée à travers le taux d’encadrement - est largement insuffisante pour une prise en charge respectueuse du résident », précise le rapport qui préconise un minimum de huit temps pleins pour dix résidents. Un chiffre sur lequel le gouvernement ne s’est pas encore engagé.
 
Pour l’heure, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2023 prévoit le recrutement de 3 000 aides-soignants et infirmiers supplémentaires dans les Ehpad. Le président de la Fnadepa plaidait, lui,
Released:
Jan 25, 2023
Format:
Podcast episode

Titles in the series (100)

Caroline Roux, du lundi au jeudi et Axel de Tarlé les vendredis et samedis rendent compte en direct, en compagnie d’experts, de ce qui fait l’actualité et donnent aux téléspectateurs les clés nécessaires pour la comprendre et l’appréhender dans sa globalité. En fin d’émission, ils répondent aux questions posées par les téléspectateurs par SMS, Internet ou via les réseaux sociaux.Retrouvez C dans l’air en replay sur france.tv