Discover this podcast and so much more

Podcasts are free to enjoy without a subscription. We also offer ebooks, audiobooks, and so much more for just $11.99/month.

UnavailableZELENSKY À WASHINGTON ET SURENCHÈRE À MOSCOU – 22/12/22
Currently unavailable

ZELENSKY À WASHINGTON ET SURENCHÈRE À MOSCOU – 22/12/22

FromC dans l'air


Currently unavailable

ZELENSKY À WASHINGTON ET SURENCHÈRE À MOSCOU – 22/12/22

FromC dans l'air

ratings:
Length:
64 minutes
Released:
Dec 22, 2022
Format:
Podcast episode

Description

EXPERTS
ANTHONY BELLANGER
Editorialiste, spécialiste des questions internationales
« France Inter »
ANNE NIVAT
Envoyée spéciale en Russie – « Le Point »
Auteure de "Un continent derrière Poutine ?"
BRUNO TERTRAIS
Politologue spécialiste de l’analyse géopolitique et stratégique
Directeur adjoint de la FRS
NICOLE BACHARAN
Historienne et politologue spécialiste des États-Unis
Zelensky à Washington, surenchère à Moscou
Une visite historique. Ce mercredi, Volodymyr Zelensky s'est rendu aux États-Unis, pour ce qui était son premier voyage en dehors des frontières ukrainiennes depuis l'invasion de son pays par les forces russes le 24 février dernier. Un déplacement à Washington, tenu secret jusqu'au dernier moment, au cours duquel le président ukrainien s’est exprimé devant le Congrès américain après une standing ovation. S’exprimant en anglais devant les parlementaires américains, Volodymyr Zelensky a tenu à rappeler que « contrairement aux prédictions les plus funestes, l'Ukraine n'est pas tombée. L'Ukraine est vivante et combative. Elle tient ses positions et ne se rendra jamais ». Il a également remercié les Etats-Unis « pour l’aide financière déjà fournie » et s'est efforcé de convaincre le Congrès, qui va basculer partiellement du côté des républicains en janvier, de poursuivre dans ce sens. « Votre argent n'est pas de la charité, c’est un investissement dans la sécurité mondiale et la démocratie » a déclaré le président ukrainien acclamé à plusieurs reprises lors de son discours d'une vingtaine de minutes. Peu de temps avant il avait rencontré à la Maison-Blanche Joe Biden qui lui a promis son aide « aussi longtemps qu'il le faudra ». « Vous ne serez jamais seuls » a affirmé le président américain lors d’une conférence de presse commune, quelques jours après avoir décidé de fournir à Kiev le système de défense antiaérienne le plus sophistiqué des Etats-Unis, les missiles Patriot. Le deux dirigeants ont également discuté d’un plan de paix en 10 points et d’un éventuel sommet. Dans le même temps, en Russie, Vladimir Poutine s’est exprimé en visioconférence devant 15 000 responsables de son armée à qui il a promis une aide illimitée et a fixé les objectifs pour l’année à venir. Ainsi il a annoncé la mise en service « début janvier » des nouveaux missiles hypersoniques Zircon, à capacité nucléaire, l’ouverture de bases navales dans les deux villes côtières capturées en Ukraine, Marioupol et Berdiansk, ou l’accroissement de la production de drones. Surtout, le ministre de la Défense Sergueï Choïgou a proposé de faire passer les effectifs de l’armée russe à 1,5 million de soldats, soit 350 000 de plus que l’objectif fixé par Vladimir Poutine en août, déjà en hausse. Le Kremlin a, par ailleurs, estimé ce jeudi que la visite du président ukrainien aux Etats-Unis n’a illustré aucune « volonté d’écouter la Russie » et que Washington menait en Ukraine « de facto une guerre indirecte » contre Moscou. Sur le terrain, les troupes russes continuent de mener une guerre du froid, ciblant systématiquement les infrastructures énergétiques et privant des millions d'Ukrainiens d'électricité mais aussi parfois d'accès à l'eau courante. Une stratégie menée depuis octobre qui vise à faire plier le moral de la population, alors que les températures peuvent descendre jusqu'à -15 degrés en hiver. Parallèlement, c’est à Bakhmut, sur la ligne de front du Donbass, que les combats, depuis quelques semaines, se concentrent. Dans un décor qui n’est pas sans rappeler les images de Verdun – des tranchées, la boue, le froid - les troupes de Kiev résistent aux assauts des forces russes, pour beaucoup issues des rangs du groupe Wagner, qui ont fait de la prise de la ville, pourtant sans grand intérêt stratégique et désormais en grande partie détruite, un objectif vital. Alors que retenir du déplacement de Volodymyr Zelensky aux Etats-Unis ? Quels sont les objectifs militaires fixés par Vladimir Poutine pour 2023 ? Pourquoi les Russes s'acharnent-ils autour de Bakh
Released:
Dec 22, 2022
Format:
Podcast episode

Titles in the series (100)

Caroline Roux, du lundi au jeudi et Axel de Tarlé les vendredis et samedis rendent compte en direct, en compagnie d’experts, de ce qui fait l’actualité et donnent aux téléspectateurs les clés nécessaires pour la comprendre et l’appréhender dans sa globalité. En fin d’émission, ils répondent aux questions posées par les téléspectateurs par SMS, Internet ou via les réseaux sociaux.Retrouvez C dans l’air en replay sur france.tv