Les Cahiers de Science & Vie

Délices et limites de la raison

On ne sait si le soleil brillait sur les eaux froides de la Baltique en ce 24 mai 1543. Celui qui allait mourir à l’âge de 70 ans avait pourtant œuvré depuis des décennies à faire de cet astre le centre de l’Univers. Dans un dernier sursaut de lucidité arraché au coma où une énième crise d’apoplexie l’avait plongé, Nicolas Copernic put contempler, , son œuvre : la première édition de son (), achevé d’imprimer quelques semaines plus tôt à Nuremberg… Une histoire trop belle pour être vraie ? Ce qui est certain, c’est que la diffusion de cet ouvrage allait lancer la « révolution scientifique ». « », résume d’un trait le philosophe Francis Wolff (ENS, Paris). Ce « nouvel homme » est encore balbutiant dans cette première moitié du XVI siècle, mais la métamorphose est en cours, voire s’accélère. Là où il avait fallu plusieurs générations pour que l’idée de l’humanisme se répande dans la seule Italie, l’imprimerie permit à compter de 1451 sa diffusion européenne en une ou deux générations à peine. « , pointe le philosophe Jean-Michel Besnier (université Paris-Sorbonne). » Et en effet, depuis siècle ressuscitant les écrits du philosophe grec, et surtout depuis la synthèse opérée par Thomas d’Aquin (1225-1274) entre la philosophie aristotélicienne et celle des pères de l’Église, la figure de l’homme demeurait coincée entre Dieu et l’animal : « », résume Francis Wolff. Pour les chrétiens d’alors, comme pour Aristote, l’homme a été et sera à jamais ce qu’il est à présent. Son « essence » est à chercher dans ce qui le différencie du divin – la mort – et des autres êtres vivants – le « logos », la raison.

You’re reading a preview, subscribe to read more.

More from Les Cahiers de Science & Vie

Les Cahiers de Science & Vie8 min read
L’acte De Naissance
Difficile d’imaginer bande plus bruyante et disparate que celle réunie ces soirs de l’hiver 1873 au café de La Nouvelle Athènes. Larges vitres donnant sur la rue, billards au rez-de-chaussée, tables rondes en marbre et banquettes en cuir… Depuis la g
Les Cahiers de Science & Vie4 min read
Orsay Organise Une Grande « Fête Nationale »
En 1974, le centenaire de la première exposition des peintres impressionnistes avait vu affluer leurs plus grandes œuvres de toute la France au Grand Palais, successeur de l’ancien palais de l’Industrie et des Beaux-Arts, lieu des Salons à partir de
Les Cahiers de Science & Vie7 min read
La Naissance De l’argentine Moderne
Après la déclaration d’indépendance des « Provinces-Unies de l’Amérique du Sud» lors du Congrès de Tucumán, le 9 juillet 1816, l’Argentine n’existe pas encore en tant que pays et encore moins comme nation. Certes, avec cet acte, les députés des provi

Related